Mon voyage spirituel en Inde

Cet été, j’ai enfin sauté le pas et suis allé en Inde, ce fût un véritable voyage spirituel.

Pendant mon séjour, j’ai rencontré les personnes les plus touchantes qui soient. De toutes les couleurs, de toutes les religions, de toutes les castes… Des hommes, des femmes, des vieux, des jeunes, mais tous unis dans un sentiment d’amour inconditionnel.

Je me suis régalée à parcourir les rues de Delhi, de Jaipur et de Jodhpur. N’ayant pas fait de recherches préalables, j’ai été complètement surprise par la richesse du patrimoine architectural.

Au niveau religieux, je n’ai croisé que très peu de personnes avec des vues négatives. La plupart m’ont raconté la vérité sur les faits marquants de leur religion. Et je dois dire que j’ai été touchée par la véracité de leurs paroles et de leurs sentiments.

J’ai également été émue par leur grandeur d’âme, par leur amour pour leur prochain, par leur façon de vivre, par leur respect de la vie…

Des rencontres émouvantes

J’ai rencontré deux hommes qui m’ont marqué:

Le premier « Baba Ji » un homme d’une soixantaine d’années, qui vit à Jaipur, et qui est connu pour sa grande générosité. Il offre des repas et des abris gratuits aux gens dans la rue.

Le second, « Nana », un homme de la même génération, qui rencontre tous les matins les gens qui vivent dans la rue, et leur propose des dattes et des biscuits.

Ces deux hommes m’ont impressionné par leur sagesse et leur sens de l’humour.

Sur le plan matériel, j’ai apprécié leur simplicité. Ils sont également très ouverts d’esprit.

En effet, ils m’ont invitée pour manger avec eux dans leurs petites maisons.

Je me suis alors rendue compte que ces personnes n’étaient pas différentes de nous. Elles sentaient la même odeur que nous, elles avaient des petits problèmes au même titre que nous.

Je me suis sentie très proche d’elles car nous avons le même esprit, et le même désir de vivre.

J’ai aussi rencontré des femmes hindoues, dont la plus âgée avait 110 ans.

Elles m’ont parlé de l’importance de vieillir avec dignité, des règles de l’hospitalité.

Pour conclure, ces rencontres m’ont permis de m’enrichir et de comprendre plus profondément ce que signifie vivre.

Mon véritable voyage spirituel a été l’amour de ces personnes, et de l’Inde.

C’est dans l’amour que l’on rencontre le divin, et pas ailleurs.

C’est dans l’amour que le divin nous guide et nous fait progresser.

C’est dans l’amour que le divin nous apprend à être heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.